Cat Power, Salle Pleyel - 03/07/11

View previous topic View next topic Go down

Cat Power, Salle Pleyel - 03/07/11

Post  Nicolaoua on Sat 8 Oct - 8:41

Une Journée particulière

Il y a des journées qui comptent plus que d'autres dans une vie d'homme, celle d'hier comptera donc beaucoup. Entre ma balade touristique dans un Paris gorgé de soleil où se mélangeaient tous les accents du monde et le sommet émotionnel que fut ce concert, j'ai vécu largement de quoi remplir mon album de souvenirs...
Le seul véritable bémol de la soirée fut sa première partie, assurée par Ólafur Arnalds, groupe nordique tout à fait honorable mais affreusement chiant. Que celui qui n'a pas baillé me jette la première pierre... Le second bémol fut l'attente de notre tête d'affiche, qui a dû entrer sur scène aux alentours de 22h: qui a dit qu'il n'y avait pas de plaisir sans souffrance?

Suite au départ d'Olafur, les roadies installent le matériel pour Cat Power et dès qu'ils ont installé le micro principal, je réalise que je serais assis à 3 mètres en face de mon artiste féminine préférée. Mon rythme cardiaque s'accélère... Puis enfin la voilà qui s'avance sur la scène, une tasse de thé à la main, un verre d'eau dans l'autre. Comme lors de mon concert de McCartney, ces instants me paraissent irréels, comme un rêve. Je suis là, elle est là, je me pince. Mazette!

Ma place au 3ème rang est vraiment exceptionnellement située, je pense d'ailleurs que j'aurais rarement sinon jamais une telle occasion de voir Chan d'aussi près. J'ai donc ouvert grand mes yeux et mes oreilles et profité...
Dès qu'elle a commencé a chanté je suis parti dans un état second. Cette voix, bon sang cette voix! C'est simple, je n'ai jamais assisté à un concert où un artiste parvenait à faire passer autant d'émotions et à donner autant d'intensité dans ses interprétations. A tel point qu'à un moment donné, elle semble se laisser dominer par ses sentiments. Elle s'interrompt au milieu d'un titre et s'excuse de s'être laissée distraire par le lieu qui lui a fait perdre le fil de la chanson. Son corps est agité par les tics mais peu à peu elle va se détendre.

Sans crier gare, aux alentours de ce qui semble la mi-concert, elle quitte la scène, bientôt suivie par le reste du groupe. Kézaco? Serait-ce déjà fini après 3 petits quart d'heure? La salle prend les choses en main et pendant plus de 5 minutes les applaudissements vont se faire entendre et monter en intensité. Et voilà qu'elle revient vers nous, s'excusant de l'interruption et nous remerciant d'avoir comblé par des applaudissements. Un "I don't Blame You" (un des titres de You are Free) fuse de la salle, "Merci" qu'elle nous répond. Elle ne le sait pas mais elle est en famille ici: on lui pardonnera tout, surtout d'être trop sévère avec elle-même.

Côté set list, c'est la surprise: ce que Cat Power nous a proposé hier soir n'est pas dans la lignée des concerts qu'elle nous propose depuis 3 ans: c'est ni plus ni moins qu'une avant-première de son futur album. Une bonne moitié des 19 titres interprétés lors du concert étaient soit inédits, soit m'étaient totalement inconnus, soit méconnaissables (The Greatest par exemple, je ne l'ai reconnue qu'au bout de quelques minutes!) Parmi les titres classiques, Song to Bobby, Silver Stallion ou encore un Angelitas Negros exceptionnel qui vint conclure le spectacle avec I Don't Blame You.
Suivent 5 bonnes minutes de standing ovation, pendant laquelle Chan lancera des fleurs au public depuis le bord de la scène. Elle distingue des visages connus parmi l'assistance, les invite à la retrouver en backstage, puis fait monter une jeune fille (j'ai appris depuis, merci Camille, qu'il s'agissait de la fille de son compagnon) sur scène avant de s'éclipser quelques instants après.
23h45, grand temps d'attraper le dernier RER et de me remettre de mes émotions en refaisant le concert avec ma petite sœur que j'avais convaincu de m'accompagner. Une convertie de plus!

Mon regret: ne pas avoir entendu Metal Heart: une excuse pour y retourner dès qu'elle reviendra dans nos contrées. Dés la sortie de l'album qui ne devrait pas tarder?

Quelques photos prises par mon voisin de concert, qui les a publiées sur son blog, qui vous donnent une bonne idée de ce que j'ai vu...


http://www.flickr.com/photos/oliverpeel/sets/72157627110947078/

Set List (que j'ai eu l'occasion de regarder mais j'ai été devancé pour en devenir propriétaire:

01: Bully
02: Dreams
03: Don't Explain (Billie Holiday)
04: Nilo/Song To Bobby
05: Woman Left Lonely (Janis Joplin)
06: Silver Stallion (The Highwaymen)
07: Lord Help (Jessie Mae Hemphill)
08: Real Life
09: Brave Liar
10: The Greatest

11: I Wanna Be Your Dog (The Stooges)
12: Cherokee
13: Horizon
14: Let Me Go
15: Monster
16: Woman Of My Word
17: Ruin
18: Angelitos Negros (Roberta Flack)
19: I Don't Blame You

Nicolaoua
Admin

Messages : 2509
Thanks : 17
Date d'inscription : 2011-10-03

View user profile https://www.facebook.com/Ode-to-Chan-the-Cat-Power-forum-5496916

Back to top Go down

Re: Cat Power, Salle Pleyel - 03/07/11

Post  Chan Fender on Wed 7 Nov - 22:10

On devait pas être très loin, moi aussi j'étais au deuxième ou troisième rang mais sur la gauche.
Ce concert est un merveilleux souvenir, tu le racontes très bien.
Les moments qui m'auront marqués sont lorsque Chan nous a fait une toute nouvelle reprise de sa chanson "The Greatest", cette version est vraiment incroyable. (contente qu'elle l'ait intégrée à la setlist du Sun Tour) Je n'ai jamais autant frissonné à écouter quelqu'un chanter.

Je me rappelle aussi du moment où elle a disparu en moins de deux après je ne sais plus quelle chanson. Je pensais qu'on l'avait déjà perdue, elle paraissait tellement nerveuse, je la sentais presque incontrôlable par moment. Aux premiers rangs, on pouvait l'entendre susurrer des"sorry" un peu partout dans ses chansons qui étaient tout simplement, magnifiquement interprétées. Pourquoi s'excusait-elle??? C'était du Cat Power par excellence. Mais on la connait, les excuses font partie de ses tiques scéniques.
Puis il y'a eu "Ruin", une nouvelle chanson, et les frissons sont revenus de plus bel. Quelle beauté!
Enfin, je me rappelle de ce "I don't Blame you" dans une version toute nouvelle aussi et toujours réussie.

Bref, ce concert était comme un Kinder Surprise, on savait qu'on aurait le droit au chocolat, mais on s'attendait pas à d'aussi belles surprises!! Very Happy

Normalement, je ne devais pas aller à ce concert. C'était complet et je n'avais pas de ticket... j'ai fait le pied de grue une heure et demie devant la salle avant de réussir à obtenir un ticket. J'étais tellement obsédée par le fait de dégoter un ticket que je n'ai même pas pris le temps de parler un peu à Greg Foremann qui était tranquillement en train de griller une clope sur le trottoir..

_________________
Where do the rockets find planets ***

Chan Fender

Messages : 71
Thanks : 0
Date d'inscription : 2012-10-30
Age : 33
Localisation : Paris

View user profile

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum